[Date Prev][Date Next][Date Index]

GLIN==> Water Levels Study to Hold Coastal Conference/Conférence sur l'étude sur les niveaux d'eau



Title: Water Levels Study to Hold Coastal Conference/Conférence sur l'étude sur les niveaux d'eau

 (le français suit)

Buffalo, NY Evaluation of the impacts of possible modifications to water level regulation on the shoreline of Lake Ontario and the St. Lawrence River will be discussed at a mini-conference being held by the Public Interest Advisory Group (PIAG) of the Lake Ontario - St. Lawrence River Study Tuesday, January 25 beginning at 7 p.m. in the Greece Town Hall, 1 Vince Tofany Boulevard, Greece, NY.

Representatives from the Coastal Processes Technical Work Group will present the groups findings, some of which include the fact that shoreline erosion is highest during storm periods in the fall, winter and spring; in the summer, damaging storms are less severe and frequent; and that water levels resulting from the current operation of the Moses Saunders Power Dam have reduced shoreline erosion rates on Lake Ontario by reducing the range of water levels.

The Coastal Processes Technical Work Group investigated the impacts of water level fluctuations on six performance indicators: erosion, flooding, existing shoreline protection structures, beach access, sediment budgets, and barrier beaches and dunes. Details of the scientific studies will be presented.

The PIAG is a volunteer group appointed by the International Joint Commission to ensure effective communication between the public and the International Lake Ontario-St. Lawrence River Study. It is the goal of the PIAG to ensure that all parties affected by Lake Ontario-St. Lawrence River water levels are able to express their concerns about water levels and evaluate options for regulating Lake Ontario outflows.

Contacts:

Arleen Kreusch,
Public Affairs Specialist
       Buffalo, NY     (716) 879-4438 
Greg McGillis,
Communications Officer
  Ottawa, Ont.    (613) 992-5727 
The Lake Ontario-St. Lawrence River Study was set in motion in 2000 by the International Joint Commission to evaluate the Commissions Order of Approval used to regulate outflows from Lake Ontario through the St. Lawrence River. The Study is assessing the impacts of changing water levels on affected interests, including shoreline communities, municipal and industrial water uses, commercial navigation, hydropower, the environment, and recreational boating, also taking into account the forecasted effects of climate change. Recommendations for possible new regulation plans and criteria will be provided to the IJC in the Studys final report later this year.

Conférence sur l'étude sur les niveaux d'eau

Buffalo, NY À l'occasion d'une mini-conférence, le Groupe consultatif sur l'intérêt public (GCIP) de l'Étude internationale sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent discutera de l'évaluation des conséquences qu'impliquerait une éventuelle modification de la réglementation sur les niveaux d'eau du littoral du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent. Cette mini-conférence aura lieu le mardi 25 janvier à 19 h, à la mairie de Greece, au 1, boul. Vince Tofany, Greece, NY.

Des représentants du Groupe de travail technique sur les processus littoraux présenteront les conclusions du groupe, notamment que l'érosion côtière est plus élevée lors des tempêtes automnales, hivernales et printanières; qu'en été, les tempêtes destructrices sont moins graves et moins fréquentes; et que le fonctionnement de la centrale hydro-électrique Moses-Saunders a contribué à réduire l'érosion des rives du lac Ontario en réduisant les niveaux d'eau.

Le Groupe de travail technique sur les processus littoraux a étudié l'impact de la fluctuation des niveaux d'eau en fonction de six indicateurs de performance : l'érosion, les inondations, les structures en place pour protéger les rivages, l'accès aux plages, les budgets sédimentaires et les cordons littoraux. Des détails sur les études scientifiques réalisées seront présentés.

Le GCIP est composé de volontaires nommés par la Commission mixte internationale et assure une communication efficace entre le public et l'Étude internationale sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent. Le but du GCIP est d'assurer que toutes les parties touchées par les niveaux d'eau dans le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent ont la possibilité d'exprimer leurs préoccupations quant aux niveaux d'eau et d'évaluer les options pour la régularisation des débits sortant du lac Ontario.

Renseignements :

Arleen Kreusch,
Spécialiste des affaires publiques
      Buffalo, NY     (716) 879-4438 
Greg McGillis,
Agent de communications
Ottawa, Ont.    (613) 992-5727 
En 2000, la Commission mixte internationale a mis sur pied le Groupe d'étude international sur le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent dans le but d'analyser l'ordonnance d'approbation utilisée pour régulariser les débits d'eau s'écoulant du lac Ontario au fleuve Saint-Laurent. L'Étude vise à évaluer l'impact de niveaux d'eau changeants sur les collectivités côtières, les utilisations municipales et industrielles de l'eau, la navigation commerciale, l'énergie hydroélectrique, l'environnement et la navigation de plaisance et le tourisme, entre autres, tout en tenant compte de l'impact des changements climatiques prévus. Des recommandations sur de nouveaux plans et critères de réglementation seront présentées à la CMI dans le rapport final de l'Étude, plus tard cette année.