[Date Prev][Date Next][Date Index]

GLIN==> IJC commends restoration of Oswego River / La CMI félicite les responsables de la rivière Oswego



Veuillez trouver le texte français ci-dessous.

 

The International Joint Commission (IJC) commends the exemplary cooperation among all levels of government that resulted in restoring the beneficial uses of waters in the Oswego River Area of Concern.

 

"The many people who worked on the Oswego River Remedial Action Plan have demonstrated that by breaking down barriers, working together and holding fast, it is possible to eliminate a Great Lakes Area of Concern," said U.S. Section Chairman Dennis L. Schornack today at the delisting celebration in Oswego, New York. He added that "We especially wish to commend some of the key leaders in the process, Karen Noyes of the Oswego Department of Planning and Community Development, Bob Townsend of the New York Department of Environmental Conservation and Barbara Belasco of the Environmental Protection Agency for their commitment to realizing this achievement."

 

Under the Great Lakes Water Quality Agreement, 43 of the most degraded areas were designated as Areas of Concern as a result of contaminated sediment, inadequately treated wastewater, nonpoint source pollution, inland contaminated sites or degraded habitat to a greater extent than the rest of the Great Lakes. Annex 2 of the Great Lakes Water Quality Agreement directs Canada and the United States, working with state and provincial governments, to develop plans (known as Remedial Action Plans) to restore and protect ecosystem health so that the water is drinkable, beaches are swimmable and fish are safe to eat, among other such beneficial uses.

 

___________________________________________________         

 

La Commission mixte internationale (CMI) souhaite souligner la collaboration exemplaire dont ont fait preuve tous les niveaux de gouvernement pour en arriver à la restauration des utilisations bénéfiques de l'eau dans le secteur préoccupant de la rivière Oswego.

 

« Les nombreuses personnes qui ont travaillé au plan d'assainissement de la rivière Oswego ont prouvé que lorsque l'on fait tomber les barrières, que l'on collabore et que l'on tient bon, il est possible d'éliminer un secteur préoccupant des Grands Lacs », a déclaré aujourd'hui Dennis L. Schornack, président de la section américaine, à l'occasion de la cérémonie organisée pour le retrait du secteur de la liste, à Oswego, New York. Il a ajouté que « nous voulons féliciter particulièrement certains leaders qui ont joué un rôle clé dans le processus, notamment Karen Noyes, du Oswego Department of Planning and Community Development, Bob Townsend, du New York Department of Environmental Conservation et Barbara Belasco, de la Environmental Protection Agency, pour leur dévouement à la réalisation de cet exploit ».

 

Dans le cadre de l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, quarante-trois secteurs parmi les plus dégradés ont été désignés comme secteurs préoccupants, pour les raisons suivantes : présence de sédiments contaminés, insuffisance du traitement des eaux usées, pollution diffuse, sites intérieurs contaminés ou habitats dégradés davantage que dans les autres secteurs du bassin des Grands Lacs. En vertu de l'annexe 2 de l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs, le Canada et les États-Unis, en collaboration avec les gouvernements des États et de la province, doivent élaborer des plans (appelés plans d'action correctrice ou plans d'assainissement) visant à restaurer et à protéger la salubrité de l'écosystème, entre autres pour que l'eau soit potable, que les plages permettent la baignade et que le poisson soit comestible.

 

<<winmail.dat>>